Home>
Centrale Seven

Nos vidéos sur youtube !

Echange avec Paul Albladejo

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l'équipe de France de sevens tout entière parraine le Centrale 7 pour sa dixième édition! Dans le cadre de ce partenariat des échanges sont régulièrement organisés entre les joueurs qui ont une grande expérience de ce type de tournoi et l'équipe organisatrice du Centrale 7 dans le but de rendre cet événement toujours plus festif et palpitant.

L'équipe de France et le polo Centrale 7

A cette occasion nous avons pu en parler avec Paul Albaladejo, un grand joueur :

Présentez-nous votre parcours rugbystique, les éléments importants de votre biographie.

Originaire de Bidart au pays basque, j'ai réalisé mes débuts en poussin sous les couleurs du Stade Toulousain (mon père ayant été muté deux ans à Toulouse). Puis de retour sur la côte basque, j'ai continué à l'Ecole de rugby de Bidart. Petite parenthèse Biarrote en cadet et junior avec l'entente BO/Bidart et enfin retour à Bidart où l'on devient champion de France Phliponeau en 2005.

En junior, j'effectue mes premières participations sur des tournois à 7 dont le Centrale 7 en 2006 avec Euskadi. En 2006, départ pour Dax où j'effectue 3 saisons en centre de formation. Je signe ensuite mon premier contrat pro sous les couleurs de l'USD en 2009. Entre temps j'aurais eu en 2008 mes premières sélections sous les couleurs de France7s sans pour autant être pro à 7 à part entière.

Ce n'est qu'en 2010 que l'opportunité de devenir pro à 7 m'est alors offerte. Cela fait maintenant 4 saisons que je joue exclusivement à 7 sous les couleurs bleues dans l'optique d'accrocher un ticket pour les JO 2016 de Rio.

Sinon côté étude, je possède un BEP menuiserie, un bac STI et un BTS TC. J'ai également eu l'opportunité de valider mon DEJEPS rugby à XV durant mes deux premières années au sein de la FFR.


Que représente le Centrale 7 pour vous, ses atouts, ses voies de développement ?

Pour moi le Centrale 7 est certainement le Tournoi U le plus relevé de France ainsi que le plus abouti sur le plan sportif. Pour avoir vécu les toutes premières éditions de ce tournoi, j'ai pu constater son évolution lorsque je suis revenu en tant que spectateur plusieurs années après.

Le Centrale 7 est un beau tournoi et les équipes organisatrices font un très gros travail. Tournoi de développement à 7 par excellence tant chez les filles que chez les garçons, c'est également une date importante pour "France développement" dans le calendrier fédéral.

Il présente un atout majeur : son terrain au centre du campus ! Le Centrale 7 c'est vraiment "Paris". De plus, le niveau sportif est vraiment élevé et le côté international du tournoi rajoute de l'enjeu : le Centrale 7 est une superbe organisation.

En ce qui concerne l'axe de développement, je pense que l'on pourrait créer un évènement festif autour du terrain. Se calquer sur un format olympique à terme, avec 12 équipes filles et garçons pourrait également être intéressant...et pourquoi pas étaler le tournoi sur trois jours en délocalisant la dernière journée à Jean Bouin.


Pourquoi avez-vous accepté le parrainage de la 10eme édition et que pensez-vous pouvoir apporter au tournoi ?

Je pense que tous les joueurs de France 7s peuvent apporter au Centrale 7 : nous vivons tout au long de la saison des tournois mondiaux magnifiques où joie, fête et sport de haut niveau sont au rendez-vous et le Centrale 7 peut vraiment s'inspirer de cela. Plus personnellement, être parrain de cette 10ème édition est un grand honneur et j'espère pouvoir aider avec toute l'Equipe de France de rugby à 7 à faire de cet événement anniversaire une réussite et une belle fête autour de cette magnifique discipline qu'est le rugby à 7.

News publiée le 22/12/2013

Les secteurs au Centrale 7

Organiser un tournoi sportif de niveau international requiert une organisation des plus structurées. Outre le Bureau, constitué du Président, du Vice-Président, du Trésorier et de la Secrétaire Générale, l’association compte 5 secteurs : la Com’, les Équipes, les Partenariats, la Log’ et le Petit C7.

La com’ est en charge de la communication aussi bien interne qu’externe au campus. Elle informe sur les différents événements liés à la vie de l’association (qui ne se limitent pas à la semaine du tournoi, loin de là …) et cherche à véhiculer l’esprit festif du Rugby à 7, encore trop méconnu en France.

Le secteur Équipes a pour rôle principal de contacter les équipes que l’association souhaite voir participer au tournoi, les critères de choix étant le niveau, le comportement des joueurs (pour les équipes ayant déjà participé au tournoi), ainsi que la répartition géographique des pays d’origine, afin d’avoir des équipes de tous les horizons. Le secteur gère également les prestations extrasportives auprès des équipes avant et pendant le tournoi.

Le secteur Partenariats entretient les relations avec les partenaires de l’association (prolongement et re-négociation de contrats, remerciements …). Le secteur gère également la recherche de nouveaux partenariats, auprès d’entreprises susceptibles d’être intéressées par le travail de l’asso’, et de financements extérieurs (participation à des concours associatifs).

Le secteur Log’, en charge de la logistique de l’association, s’assure de l’approvisionnement en boisson, nourriture et matériel lors des évènements liés au Centrale 7 (y compris bien sûr le tournoi). Il s’occupe également de la décoration des salles utilisées lors de ces évènements, du campus et du bord du terrain pendant le tournoi.

Le secteur Petit C7, qui est chargé d’organiser le Petit C7, tournoi entre étudiants et entreprises qui se déroulera pour sa deuxième édition le 3 avril 2014, est donc assez polyvalent, car il doit superviser des tâches propre à l’activité de chaque autre secteur, à une échelle moindre.

News publiée le 22/12/2013

Interview avec Tim Stevens

Entretien avec Tim Stevens, entraîneur de l'équipe d'Oxford, présent depuis les débuts du Centrale 7.

Qu’est-ce qui vous a motivé à venir à la première édition ?

Quand nous avons reçu l’invitation, nous avions un capitaine très motivé par le sept, et nous nous réjouissions d’avoir l’opportunité d’emmener l’Oxford University Rugby Club à Paris pour le Centrale 7. Nous espérions faire une bonne performance, ce qui fut le cas sur ce premier évènement.


Qu’est-ce qui vous pousse à revenir chaque année depuis ?

Nous avons passé un si bon moment, et nous nous sommes tellement bien débrouillés dans ce premier tournoi en le gagnant, que chaque année l’enthousiasme venait des joueurs eux-mêmes. L’organisation, l’accueil et les amitiés que nous avons formées dans ces quelques premières années ont été un élément clef pour nous pousser à revenir tous les ans.


Que pensez-vous de l’évolution du tournoi ?

Pour la première édition, il n’y avait que huit équipes, et aucune équipe féminine. Je pense qu’au cours des neuf années où je suis venu, le nombre d’équipe a augmenté, mais surtout le niveau du rugby est devenu extrêmement élevé. C’est maintenant une compétition incroyablement difficile. D’ailleurs nous ne nous sommes pas très bien classés l’an dernier, et quand nous avons été jusqu’en finale l’année précédente, ça a été un grand accomplissement pour nous.

L’introduction des équipes féminines dans le tournoi a été un bel ajout à la compétition.

Tout ce qui entoure l’évènement a pris de l’ampleur : plus de sponsors, plus de spectateurs, les activités pour les enfants… C’est un plaisir d’être impliqué dans cette compétition, et nous apprécions beaucoup notre visite à Paris chaque année.


Que suggèreriez-vous pour améliorer le tournoi ?

De notre point de vue, nous qui sommes une vraie équipe universitaire, nous aimerions voir l’évènement rester autant que possible un tournoi étudiant avec des équipes universitaires nationales, des équipes d’universités spécifiques, plutôt que des clubs.

C’est génial que le tournoi se passe à l’école car tout est au même endroit, et tout le monde se sent impliqué dans la compétition, mais c’est dommage qu’il n’y ait pas un deuxième terrain : parfois certains doivent attendre longtemps entre deux match.

Mais je pense que depuis, le tournoi s'améliore s'améliore chaque année.


Quelle est votre opinion concernant l’ambiance du Centrale 7 ?

Elle est très agréable ! Toutes les équipes interagissent énormément quand elles ne sont pas sur le terrain, dans cet environnement très social. Les étudiants qui organisent comme ceux qui sont simplement présents sur le campus sont très sympathiques et accueillants. Tout le monde se sent bien accueilli et c’est une des principales raisons pour lesquelles nous revenons chaque année.


Quel est votre meilleur souvenir du tournoi ?

C’est de s’être fait de nouveaux amis dans le monde du rugby, pas seulement parmi les Centraliens, mais également avec des Kenyans, ou des Néozélandais ! Bien sûr c’est important de voir du beau rugby et de bien se classer, mais les amitiés tissées sont plus importantes encore, pour moi qui ai été présent à chaque édition. Je pense que pour les joueurs, c’est une belle expérience rugby : le jeu est de bonne qualité, c’est dur et ils tirent une grande satisfaction quand ils se débrouillent bien, mais il y a également une dimension sociale très agréable.


Avez-vous un pire souvenir du tournoi ?

Je pense que le pire souvenir, c’est de ne pas bien s’en sortir en tant qu’équipe : l’an dernier nous n’avons gagné qu’un seul de nos matchs, mais cette année nous essaierons d’effacer ce mauvais souvenir !


Quelles sont alors vos ambitions pour la 10e édition ?

D’amener une équipe compétitive, jouer le plus beau rugby que l’on pourra, et faire de notre mieux ! Evidemment les autres équipes feront la même chose donc je ne dirais jamais que nous allons gagner, mais nous jouerons le mieux possible pour pouvoir espérer obtenir une bonne place dans la compétition.

News publiée le 22/12/2013

Le nouveau logo

Le Centrale 7 fait peau neuve en changeant de logo pour la 10e édition !

logo du centrale 7

News publiée le 21/11/2013

Entretien avec José Miguel Galdos

José Miguel Galdós, ex joueur de rugby et entraineur de la sélection de rugby d’Euskadi depuis 2004, a répondu à nos questions.

  • Sachant que vous êtes venus à toutes les éditions de Centrale 7, que pensez vous de l’évolution du tournoi?
  • Le tournoi a beaucoup évolué depuis le début. Il est passé d’une ambiance universitaire festive à une ambiance toujours universitaire mais beaucoup plus professionnelle et de compétition.

  • Que pensez vous de l’ambiance du tournoi? Avez vous connu beaucoup de personnes d’autres pays?
  • Il y a des gens qui viennent du monde entier ce qui permet d’avoir des échanges très riches. La durée du tournoi est très courte et chacun se concentre sur son tournoi et pendant celui-ci reste avec son équipe, donc il n’y a pas beaucoup de contacts entre nous les premiers jours. Le dernier jour lors de la fête finale on fait beaucoup de connaissances et établit des relations.

  • Comment voyez vous le niveau de Centrale 7 par rapport aux autres tournois de rugby que vous connaissez ?
  • Le niveau est un des plus élevés que l’on voit de nos jours. Chaque année le tournoi s’enrichit un peu plus et augmente son niveau.

  • Qu'est ce que vous avez le plus aimé du tournoi?
  • Le comportement très professionnel de toutes les équipes, ainsi que l’organisation de Centrale 7 qui s’améliore chaque année.

  • Avez vous des suggestion pour améliorer cette année?
  • On a le problème d’avoir un espace un peu réduit pour les entrainements, mais comme c’est bien de faire tout le tournoi dans l’école il n’y aurait rien à dire. L’organisation a de moins en moins d’erreurs chaque année.

  • Comment avez vous connu le Centrale 7 ?
  • J’ai connu centrale 7 quand on participait à un autre tournoi à Bayonne. Dans ce tournoi participait aussi une équipe entrainée par Xavier [Pujos, entraineur de Centrale, note du traducteur] participait aussi à ce tournoi, et il nous a invité à participer à la première édition du Centrale 7. Le tournoi nous a beaucoup plu et depuis, nous revenons chaque année avec la sélection d’Euskadi.

  • On va donc vous voir cette année pour la dixième édition ?
  • Bien sûr ! Nous et Oxford nous sommes les seuls à avoir participé aux neuf premières éditions et nous reviendrons tant qu’on nous invite. Centrale 7 est devenue un des rendez-vous obligatoires du rugby basque.

  • Finalement que diriez vous a ceux qui hésitent à participer au Centrale 7 ?
  • Qu’ils sont bêtes ! Je crois qu’on ne peut pas trouver un tournoi comme celui là de grande richesse sportive et culturelle. J’encourage tout le monde à venir.

News publiée le 21/11/2013

La rentrée au Centrale 7 vue par un première année.

Le récit du recrutement des élèves de première année à Centrale...

A peine la rentrée commencée que déjà, l’importance de la vie associative à Centrale se fait sentir. Et le Centrale 7 n’échappe pas à la règle. Pour la 10ème édition de l’événement, les deuxièmes années impliqués depuis près d’un an dans l’association ne manquent pas de mini projets à nous confier pour nous mettre dans le bain d’entrée de jeu. Et, avec les cinq secteurs de l’assoc’, que sont le partenariat, la logistique, les équipes, la com’ et le Petit C7, il y en a pour tous les goûts. Le choix n’est pas restreint, on peut s’engager dans autant de secteurs que l’on souhaite, ce qui peut donner lieu à un marathon de RdBs (Réunions de Bureau), comme j’ai pu déjà l’expérimenter.

Dans ces fameuses RdBs, nous, jeunes pousses de première année, nous y voyons proposés moult missions, essentiellement des projets plutôt rapides à réaliser sur le court terme. De la rédaction de cet article à la mise à jour de la plaquette équipes, en passant par la recherche d’idées pour une vidéo de présentation du Petit C7, je me retrouve, comme mes autres camarades, à mettre au plus vite la main à la pâte.

News publiée le 21/11/2013

Le mot du président

La rentrée est là, la nouvelle équipe aussi !

Après un mois de septembre où nous avons accueilli les étudiants de premières années au sein de l’association, la 10ème édition du Centrale 7 est bel et bien lancée. Les nouveaux venus se sont vu confier des mini-projets, quant aux deuxièmes années, ils doivent maintenant planifier l’organisation générale du tournoi.

Le 21 et 22 mai nous accueillerons donc à nouveau 20 équipes venues du monde entier sur le campus de l’école Centrale Paris. Les invitations ont été envoyées et la majorité des équipes ont répondu positivement. Pour cette 10ème édition, nous souhaitons faire un clin d’œil particulier aux formations qui ont marqué le tournoi, ainsi qu’à nos partenaires historiques. Une place particulière leur sera faite lors de l’évènement.

En parallèle, nous organiserons le jeudi 3 avril le petit Centrale 7 : tournoi mixte opposant des équipes d’étudiants et d’entreprises. L’objectif étant de permettre une rencontre entre élèves et professionnels aux cours d’un forum, puis de manière plus informelle tout au long du tournoi et lors de la 3ème mi-temps. Cette année encore, nous espérons que de nombreux partenaires participeront à l’évènement.

News publiée le 21/11/2013

Plus que -1302 jours avant le tournoi !


Partenaires :